Pour tout savoir sur cette résine miraculeuse
collier-d-ambre-1.jpgcollier-d-ambre-2.jpgcollier-d-ambre-3.jpgcollier-d-ambre-4.jpgcollier-d-ambre.jpg

Un collier d'ambre véritable ou falsifié?

Le collier d’ambre véritable

De nos jours, les faux colliers d’ambre sont partout. En effet, depuis le milieu du XIXe siècle, les scientifiques ont découvert des façons de synthétiser des substances naturelles précieuses et depuis ce jour, l’ambre de la Baltique est tombé en proie à la falsification. Les gens qui n’en savent que très peu sur l’ambre, peuvent facilement être trompés par des vendeurs malhonnêtes. Les falsifications sont souvent vendues comme de l’ambre naturel et parfois à un prix élevé. Heureusement, il existe diverses techniques pour savoir si vous avez affaire à un collier d’ambre véritable ou falsifié. Dans cet article, nous allons observer les falsifications de l’ambre les plus populaires ainsi que les moyens de les distinguer de l’ambre véritable.  Les matériaux utilisés pour la fabrication des colliers en ambre véritables sont:

  • Le copal : Une résine extraite d’arbres très jeunes (moins de 1 million d’année) qui tend à fondre à basse température plutôt que de brûler comme le fait le collier d’ambre véritable.
  • Le verre : Il est plus solide que l’ambre, ne peut être rayé par le métal et reste froid et ignifuge.
  • La résine phénolique : De formes et de couleurs très semblables, elle ne diffuse pas l’odeur caractéristique que l’ambre véritable dégage lorsqu’elle est chauffée, soit celle de la résine de pin.
  • Le nitrate de cellulose, caséine et plastique : Difficile de les distinguer de l’ambre véritable à l’oeil nu, lorsqu’ils sont chauffés, ils répandent une odeur de plastique brûlé.

Quelques tests pour déterminer l’authenticité d’un collier d’ambre véritable :

Tout d’abord, on peut identifier un collier d’ambre véritable par son odeur. En effet, l’ambre authentique possède une odeur qui lui est bien spécifique et qui est très difficile à obtenir lors d’un processus de falsification. Après le chauffage à la flamme, l’ambre de la Baltique diffuse le parfum délicat et spécifique de la résine de pins.
Il est également possible de chauffer l’ambre véritable en le frottant jusqu’à ce qu’il libère l’odeur de la résine de pins. La meilleure façon consiste à frotter la pièce du collier d’ambre entre les paumes des mains. On doit alors frotter vigoureusement, car il est assez difficile d’atteindre la température nécessaire pour que l’odeur se dégage.

La méthode la plus efficace pour vérifier la véracité d’un collier d’ambre serait d’insérer une aiguille chauffée dans un endroit imperceptible de l’ambre (cette méthode laisse un trou dans la résine). Si vous sentez une odeur de résine de pin, cela signifie que le collier est fait d’ambre véritable.  Une autre technique utilisée est le traitement thermique. Tout ambre naturel et véritable contient des bulles microscopiques qui s’évaporent lorsqu’elles sont soumises à une source de chaleur. Il s’agit alors d’observer les changements de couleurs de l’ambre, puisqu’il devient transparent lorsqu’il est réchauffé et il devient plus sombre et opaque lorsqu’il est refroidi.

Le collier d’ambre pressé : À éviter?

Finalement, il est recommandé de ne pas acheter des colliers d’ambre pressé, même s’ils sont composés de pièces d’ambre véritable. Lorsque de petits restes d’ambre sont fusionnés à haute pression ou par une source de chaleur importante, le résultat est appelé « ambre pressé ». Bien que l’ambre pressé soit relativement bon marché et disponible dans les boutiques de confiance, il faut s’en méfier car il n’offre pas les mêmes caractéristique que l’ambre naturel. Il est peu coûteux à l’achat, mais si vous êtes intéressé par les pouvoirs thérapeutiques et naturels du collier d’ambre véritable, il est fortement recommandé de ne pas faire l’expérience du produit pressé.